Outils pour utilisateurs

Outils du site


doc_lec:christophe_nous_a_quitte

Christophe nous a quitté

samedi 4 juin 2011 par philippe

Christophe

Vendredi 3 juin mon frère Christophe est décédé d’un accident de la route.

Lors d’une balade en moto avec ses copains dans la région de Fontainebleau, pour une raison encore inexpliquée, il a percuté un arbre. Un Forum associé est ouvert (écrire un commentaire) et je vais écrire pour mon frère. Phil


Dimanche 5 juin a eu lieu un rassemblement sur le site à l’initiative de la communauté motarde à laquelle s’est associée sa famille

Départ de Epinay sur Orge à 10h00 (sur le parking de Carrefour Market). Arrivée vers 11h00 sur le site de l’accident (taper SORQUES dans Google Maps et remonter la Route de Fontainebleau / D148 sur un km : le premier virage est celui où Christophe est tombé). Ce fut une journée inoubliable, digne, chaleureuse et pleine d’émotions que nous garderons toutes et tous au fond de notre coeur. Merci de la part de toute la famille pour votre générosité et simplicité.


La cérémonie pour Christophe a eu lieu Vendredi 10 juin à 11h00 au Crématorium de La Fontaine Saint-Martin de Valenton

Cette journée fut pour moi éreintante, mais aussi digne et éblouissante grâce à l’hommage emmêlé de sa famille et de tous ses amis. Je voudrais remercier particulièrement deux groupes de ses amis. Ses amies collègues de travail, qui ont trouvé, je ne sais pas comment, une force insoupçonnée pour au tout dernier moment nous dire du fond de leur cœur ce qu’elles pensaient de Christophe. Quand à ses amies et amis motards, sa deuxième famille, ils avaient les épaules solides et le pied sur pour porter Christophe et lever haut le casque. Merci pour la chanson Macadam avec les paroles réécrites pour Christophe. Leurs prises de parole, de chant et de musique c’est un cadeau pour Christophe, ils le partagent ici.

À toutes et à tous, Merci ! La route continue avec Christophe Comme le dit la fin de la chanson, Contact !

Commentaires

mercredi 22 juin 2011 à 22h46 - par Cathy

Tu nous as manqué Christophe aujourd’hui. C’était la première fois que je retournais à l’UTAC depuis que tu nous as quitté et c ’était avec beaucoup d’émotion. La gorge nouée, nous avons parlé de toi puis nous sommes lancés pour continuer nos travaux.

Tu aurais été fier de Jérémy qui a décidé de t’imiter dans la conduite de réunion et y est très bien arrivé.

Tu m’as manqué hier aussi à la sortie du Conseil d’Etat. Tu aurais été le premier que j’aurais appelé pour de parler de notre réussite.

Nous allons essayer de continuer avec ton calme, ta courtoisie, ton écoute aux autres. Les dossiers reprennent mais tu y est présent en permanence et nous pensons très fort à toi.

Cathy

mercredi 15 juin 2011 à 11h23 - par Cédric

Un choc et une forte douleur. Après toutes ces années, Christophe était devenu un ami, passionné, à l’esprit vif et à l’humour fin…. Mes plus sincères condoléances à sa familles et à ces proches. Tu nous manquera…. Cédric

dimanche 12 juin 2011 à 21h48 - par Cathy

Hier, je suis allée sur le lieu de l’accident. Je ne comprends toujours pas.

Mais comme je suis joueuse, j’ai voulu rendre hommage à Christophe au travers du jeu qui occupe mes temps libres. Ca se trouve là http://www.cistes.net/choixciste.php?numero=83579

Tu fais ch…. tu sais de nous avoir laissés comme cela

dimanche 12 juin 2011 à 16h59

Christophe C, FFMC 77, triste nouvelle, ancien stagiaire AFDM de 2010 et collègue lors de manifs… Toutes mes pensées a sa famille.

dimanche 12 juin 2011 à 14h43 - par Pierre

On ne se connaissait pas beaucoup. On s’était juste côtoyés quelques fois, à l’occasion de manifs, où on a bossé ensemble au service d’ordre, ou lors de nos plénières, ou autres évènements. Discret et serein dans la tourmente. Voilà comment je le décrirais. Et fiable et fidèle. On pouvait compter dessus. Il va nous manquer.

samedi 11 juin 2011 à 20h41 - par Martin Salvagniac, pour l’AFDM

(texte dit vendredi matin à la cérémonie)

Christophe, c’était une posture physique en forme d’avertissement : je suis là, même en silence

La bienveillance d’un père

La confiance d’un frère

L’assurance d’un chef

Une parole qui fait autorité

La justesse des jugements, jamais hâtifs

Un engagement total dans le Mouvement motard

Cette conviction -partagée- que seule la formation parviendra à faire évoluer la sécurité des motards

L’un des artisans d’une AFDM apaisée, reconnue, partagée

La négociation sans heurts

L’économie du verbe : convaincre, en deux mots, ou trois

Une humilité rare

Voici ce que nous connaissions de Christophe

Une amitié solide s’est doucement installée, sans qu’on y prenne garde

Nous, motards, avons ceci en commun : une maladie incurable qui nous visse le cul sur ces engins, et une conscience aiguë de notre fragilité

Eux, motards, ont tous eu des mots doux pour Christophe, qu’ils ne connaissent pas toujours, et pour la famille

Mais dont ils partagent la condition : malade d’aimer la moto, et fragile

L’inacceptable s’est produit

L’injustice absolue

L’accident n’est jamais juste, ni rationnel

Faisons avec, puisque rien d’autre n’est possible

Et continuons le combat qui lui tenait à cœur

Juste un adieu

Un adieu juste

samedi 11 juin 2011 à 00h47 - par Alain et Sylvie

C’est avec une immense peine que nous avons appris le décès accidentel de Christophe. Les souvenirs d’enfance que nous avons partagés avec la famille Perruchet sont gravés au fond de nous. Nos parents ont su se soutenir dans les moments difficiles. Papa sera auprès d’Anne Marie et Louis. Soyez assurés Françoise, Philippe, Denis et tous les vôtres de notre très sincère affection.

vendredi 10 juin 2011 à 22h06 - par Playmo

Dans notre jargon motard AFDM, nous avons l’habitude de dire que pour rouler en groupe, il faut un guide devant et un sage derrière.

Christophe était les deux.

Le Guide, avec toujours le mot juste, la bonne attitude et son petit sourire en coin qui signifiait “vas-y, essaye, tu peux y arriver !’’

Le Sage, avec un discours toujours porté sur la sécurité et un calme en toutes circonstances, mais sans jamais faillir sur ses convictions.

Il était toujours là pour répondre à une question, un mail, donner un conseil et rire à une blague souvent idiote.

On entend souvent dire : “la vie est injuste !” mais non, là, c’est la mort qui semble l’être, car il a du épargner tant de vie par ses conseils de bonne conduite.

Comme l’a dit Jean-Marc, dimanche, Christophe est parti en assouvissant sa passion comme une star de cinéma.

Après, que peut-on ajouter à tout ce qui a déjà été dit, si ce n’est qu'il aura appliqué le principe du regard jusqu'au bout en nous montrant, là, couché sur le bord de la route, les yeux tournés vers le lieu où il allait :

au ciel avec les anges.

La dernière phrase qu’il m’a écrite lors d’un de nos échanges de mails triumphiste est : “You are a lucky man, my friend ! “

C’est vrai que nous sommes tous chanceux… Parce qu’un jour nous avons croisé Christophe !!!

Adieu, old friend,

vendredi 10 juin 2011 à 18h52 - par Pierre B et Daniel B

(texte dit par Daniel et Pierre ce matin à la cérémonie)

Christophe,

Quand on est partis de chez toi à Brunoy, vendredi matin, on était trois. Christophe, Pierre, Daniel.

Quand on est rentrés, on n’était plus que deux. Très seuls.

Tu es resté en chemin, au bord d’une belle route en forêt.

Avant l’accident, on a roulé tous les trois, pendant une heure et demie. Tout allait bien.

Tu étais bien, tu étais souriant, tu étais confiant dans ta moto.

On s’est échangé nos motos, on a parlé de nos impressions.

Tu nous as suggéré quelques techniques à mettre en pratique pour prendre les virages.

Il y avait du soleil, il faisait chaud. Tu nous regardais avec ces beaux yeux que tu as sur la photo, des yeux qui attendent celui qu'ils regardent, des yeux qui invitent.

Ho oui tu étais bien là, tout entier, à tes amis, à ton plaisir de conduire, à ton plaisir d’apprendre…

Tu avais préparé cette balade et tu nous montrais la route.

Tu étais devant.

Tu as disparu de notre champ de vision dans un virage, et quand nous y sommes arrivés à notre tour dans ce virage, tu avais… … disparu.

On t’a quitté des yeux quelques secondes.

Quand nous t’avons retrouvé, allongé sur le bas côté, les yeux ouverts vers le ciel, les secondes se sont mises à durer des heures.

Pourtant les pensées se bousculaient dans nos têtes.

L’un de nous a cru jusqu'à l’hôpital que tu allais t’en sortir, l’autre avait compris avant. Mais qu'est-ce que ça change ?

Voilà mon Christophe, tu es passé devant, une dernière fois.

Maintenant c’est le moment de te dire au revoir.

Et c’est le moment de redire - à tous ceux qui sont venus ici pour toi - que tu avais un beau sourire - jusqu'au dernier moment.

Au revoir Christophe.

vendredi 10 juin 2011 à 14h13 - par Cathy

Nous voilà de retour de la cérémonie où nous t’avons dit au revoir ou adieu, je ne sais pas.

Merci à ceux qui ont organisé cette cérémonie et merci de nous avoir permis d’y être et de nous exprimer. Tu as été un grand professionnel et tu as marqué à toujours le contrôle technique. Tu ne seras plus à mes côtés en réunion et cela va être difficile mais je vais essayer continuer grâce à tout ce que tu m’as appris.

Merci encore pour tout Christophe

Cathy

vendredi 10 juin 2011 à 06h36 - par Marc Himbert

Je voudrais vous dire que toute la large communauté professionnelle au sein de laquelle travaillait Christophe P. s’associe à votre peine. Que ce soit au Comité français d’accréditation, organe auquel il a bénévolement tant donné de son temps et de son enthousiasme, au Laboratoire national de métrologie et d’essais auquel il apportait le recul de son expérience, au Conservatoire national des arts et métiers pour lequel il se rendait disponible afin de diffuser la culture scientifique et technique de son champ d’expertise [on a longtemps vu, sur le quai de la station de métro Réaumur Sébastopol à Paris, un enregistrement bref d’un tel évènement…] et bien sûr à l’UTAC (mais d’autres sont, pour le coeur de son métier, mieux qualifiés que moi pour en parler), chacun de celles et ceux avec lesquels il avait su tisser des liens d’estime et d’amitié est aujourd'hui très fortement affecté par sa disparition.

Nous avons devant les yeux le souvenir de son sourire discret, de son attitude engagée toujours si constructive, de son écoute toujours si attentive, de sa rigueur professionnelle et de son enthousiasme communicatif.

Le Comité de la section “Laboratoires” du COFRAC — organe auquel il a tant apporté — se réunit ce vendredi matin à Paris, et c’est donc par la pensée que nous serons de tout coeur avec ses proches. Il interrompra ses travaux pour un moment de recueillement à la mémoire de notre ami.

Marc Himbert, professeur du CNAM, président du Comité de section “Laboratoires” du COFRAC

vendredi 10 juin 2011 à 00h45 - par Eric B

Injuste destin ! Nous venions de nous rencontrer lors d’une activité pour laquelle il témoignait beaucoup d’intérêt pour la sécurité motocycliste… Et ce, tant pour lui que pour les autres. Christophe était un de ces Messieurs pour qui dévouement et partage n’étaient pas que de simples mots ; il s’agissait d’une raison d’être tout simplement. A sa famille et à ses amis, j’adresse mes très sincères condoléances. Eric B.

vendredi 10 juin 2011 à 00h42 - par Stéphane

Christophe,

Je me rappelle nos débuts ensemble à l’AFDM idf accueillis chaleureusement par toute l’équipe dans une aventure qui nous a comblé de progrès et de défis, de partage, de don de son temps et son énergie, d’amitiés dans ce monde de la moto. Je me rappelle nos entraînements avec les plus motivés au grand dôme dans le froid et parfois sous la pluie. Lorsque tu nous assurais lors des exercices en plateau, on se sentait en sécurité. On se donnait rdv le matin à la station BP sur la A104 puis nous finissions le trajet ensemble, après avoir échangé nos motos, le second calé dans le rétro du premier. J’aime bien rouler comme ça en voyant le collègue dans mon rétro comme si j’ouvrait la voie et qu'il assurait derrière. C’est là que j’ai pris le virus du 4 cylindres avec ta Kawa Z750. D’ailleurs tu as été le premier à savoir, il y a 10 jours, cette dernière acquisition et tu m’as répondu « Félicitations la dernière c’est toujours la plus belle ! ». A l’AFDM tu étais vite devenu un animateur modèle, progressant dans tous les domaines en maîtrise de la moto et des enseignements à nos stagiaires, Tu étais très présent avec néanmoins le souci de ne pas trop empiéter sur ta vie de famille pour t’occuper de ton épouse et ta fille. Devenu membre du bureau, tes compétences de suivi de projets ont fait avancer l’association dans ses réalisations aux côtés d’une équipe de bénévoles qui font un travail de pros avec passion avec l’aide de moniteurs professionnels tout aussi passionnés. Tu avais la sagesse de conseiller la bonne voie et tu faisais preuve d’énergie pour atteindre les objectifs. Lorsque tu as quitté le bureau, c’était pour mieux te redéployer vers le terrain (les entraînements du SO qui t’étaient chers ou des actions bénévoles de formation) et prendre de la hauteur en nous représentant dans les instances du mouvement motard. Quelle aventure personnelle pour qui aime la moto et le partage pour « plus de plaisir et moins de risques ». Je me rappelle ton deuxième stage de piste, où nous nous diversifions pour mieux être capable de communiquer avec les pistards sur les inconvénients et risques de leurs techniques sur route ouverte. Puis nous avons eu deux promotions de « nouveaux » animateurs et nous avons pris plaisir à les former avec les autres « anciens », Souhaites moi de ne pas devenir un dinosaure de l’association ! La roue tourne… la malchance ? Je ne comprends toujours pas ce qui s’est passé vendredi dernier. Sortie de route vers l’intérieur du virage… comme si tu avais voulu éviter quelque chose ? Nous connaissions tous bien ce coin, Pierre et Daniel un peu après toi sont passés sans problème ! J’espère que nous comprendrons un jour. Je pense, comme beaucoup de monde, à toi et aussi surtout à ta fille et ton épouse ainsi que ta famille, tes proches et notre chagrin. Nous sommes toujours autant d’animateurs car des images resteront en nous, ce que tu nous a dit, ce que tu as écrit, ce qui t’était cher nous le continuerons. J’ai toujours des collègues animateurs dans mon rétro et nous en accueillerons des nouveaux mais dans l’autre rétro, celui où il n’y a rien de visible, je sais que tu es là avec nous et que tu veilles sur nous.

V. Stéphane.

jeudi 9 juin 2011 à 23h10 - par DANIELO jean marc

salut l’ami tu nous manqueras ,aussi bien en stage AFDM, S.O. et en manif. merci pour tout et dit bonjour a Coluche au paradis des motards.

jean marc

jeudi 9 juin 2011 à 19h24 - par Anne-Sophie

Au revoir Christophe… Demain nous t’accompagnerons aux portes de ton dernier voyage… Ne nous en veux pas si tu trouves nos tenues trop sombres et nos visages trop tristes, mais c’est trop dur… Maman me rappelait hier comme tu aimais la couleur, en témoignent les photos où tu portes tes chemises hawaïennes, mais pour demain ce n’est pas possible. J’espère que là-bas tu retrouveras tout ce que tu aimais, le sport, les livres, la musique, la moto…

Je feuillette avec émotion le si beau livre que tu m’avais offert pour mes 20 ans : “Le voyage en Italie”, et je souhaite de tout coeur qu'il soit aussi beau ton dernier voyage !

Allez, à demain, je t’embrasse fort

Anne-So, ta nièce

jeudi 9 juin 2011 à 01h01 - par jean et nicole esparbes

Je viens de regarder une nouvelle fois avec beaucoup d'émotion les photos de la cérémonie organisée par les amis motards de mon cousin Christophe . je leur renouvelle nos remerciements de nous avoir invités a partager leur peine avec la notre . nous savions Christophe très impliqué dans la vie associative moto mais par vos prises de parole nous avons découvert a quel point cette passion et cet engagement remplissaient sa vie . Ma femme et moi avons été très impressionné par la rigueur et la spontanéité dans l organisation de cette cérémonie .Dans ce cadre paisible , bien différent de l Anjou et des bords de Loire de notre famille , le temps ne comptait plus grâce a vous . Quant a toi Philippe , je ne peux m'empêcher de pleurer quand je relis l'hommage que tu as écrit . Quelle difficulté de raconter en quelques lignes une vie de frère . pour moi , si je devais ne retenir qu'un seul souvenir ce serait celui de ce jour d'été 75 en Haute Maurienne ou Christophe a tiré d un bien mauvais pas la jeep avec laquelle nous franchissions la frontière italienne sur cette ancienne route militaire d altitude . Ce souvenir se mélange désormais a celui de notre dernière conversation téléphonique , la veille de son accident . La vie doit continuer mais elle ne sera jamais plus pareille pour nous tous . Celine et Pascale nous pensons bien a vous. Cousins ,cousine oncle et tante nous sommes avec vous.

mercredi 8 juin 2011 à 14h29 - par joanny et Jeannine

Tu es parti trop brutalement laissant ta famille désemparée, dans un immense chagrin. Tu resteras toujours dans leur coeur et nous ne t’oublierons pas. Nous prenons part à votre peine et vous présentons nos sincères condoléances. Jeannine et Joanny.

mercredi 8 juin 2011 à 10h23

Quelques réunions professionnelles m’ont dernièrement permis de rencontrer et apprécier les interventions de Christophe. Je suis d’autant plus touché aujourd'hui que je découvre attristé cette passion qui l’animait et qui est également la mienne. sincères condoléances à tous ses proches. N FIRON

mardi 7 juin 2011 à 22h14 - par Carmel

J’étais avec Jean Christophe, Pierre Nicolas, laurence et le gonz dans l’Ardèche quand nous avons apprit la terrible nouvelle. Les mots sont parfois vides de sens pour exprimer notre tristesse. La gentillesse, l’humour et l’engagement de Christophe vont nous manquer.

Salut à toi l’ami et bon voyage.

mardi 7 juin 2011 à 21h10 - par GexGirl

Christophe, Cela fait quelques heures que j’apprends que tu nous as quitté et je suis dépitée ! Je me souviens du jour ou l’on s’est rencontré, tu avais ta Z et je venais d’acquérir la mienne. La tienne était grise et la mienne est bleue. Je n’étais pas à l’aise sur ma nouvelle « brelle » ! Nous avons échangé nos sensations sur nos machines, je l’ai trouvée trop haute et trop lourde, tu l’as trouvée trop légère et fine. J’ai retenu tes petits conseils lors d’un petit exercice de maîtrise moto que l’on à fait à Carole, tu me disais ; tu n’as pas le choix, il te faut maîtriser le parcours lent puisque tu ne touche quasi pas le sol ! Je te rassure, je ne maîtrise toujours pas les demi tours … !! Je ne sais que dire Christophe, j’ai de la peine, ça fait chié…. Je te souhaite un long et bon voyage dans le pays des étoiles et salut pour moi les anges sur ton passage…

Dans la vie d’un motard il n’y a pas que l’attaque, frôler la mort à chaque virage, c’est bien, ouais, Mais… Il n’y a pas que ça ! La moto c’est bien autre chose !… C’est sentir le souffle du vent sur son visage… Découvrir au hasard une bonne balade, une petite route sympatoche et pittoresque aux senteurs printanières… Voir défiler sous ses roues, l’infini ruban de bitume allant se perdre au loin dans l’horizon d’un ciel d’été… Lutter contre la morsure du froid au cœur de l’hiver… Ce sentir libre… Puis retrouver ses fidèles potes autour d’une bonne tasse de café… Sentir couler dans ton cœur la douce chaleur d’une solide Amitié… C’est un truc de motard… Bonne route, Gazzz

Amitié, Gex-girl

mardi 7 juin 2011 à 18h34 - par Famille MONNIER

Le livre de la vie est le livre suprême qu'on ne peut ni fermer, ni ouvrir à son choix. On voudrait revenir à la page que l’on aime, et la page du chagrin est déjà sous nos doigts. Les mots n’effacent pas la douleur, seule l’affection l’accompagne. Sincères condoléances à toute la famille avec l’expression de notre sympathie.

mardi 7 juin 2011 à 17h52 - par Hervé Desmarres

Relation professionnelle dans le monde du contrôle technique au travers de nombreuses réunions, nous nous voyions régulièrement depuis 1992. Tu peux être fier de tout le chemin accompli dans cette profession.

Toutes mes condoléances à ta famille

Hervé

mardi 7 juin 2011 à 17h39 - par Catherine Aubert

je ne connaissais pas encore Christophe mais son nom ne m’était pas inconnu.

C’est tellement difficile de perdre un parent, un ami, un proche alors que le moment n’est pas “normalement” arrivé. Toutes mes pensées vont à la famille, aux amis et aux proches de Christophe pour leur envoyer le courage nécessaire pour les prochains jours et les semaines à venir.

Catherine Aubert, salariée Mutuelle détachée à mi-temps pour l’AFDM

mardi 7 juin 2011 à 17h35 - par alaingsx

Bonjour, Nous sommes tristes d’apprendre cette tragique nouvelle. Nous l’avons connu lors d’un stage AFDM. Il était très compétent et très sympathique. Nous nous associons à la douleur de la famille ainsi qu'à ses amis motards de l’AFDM que nous avons côtoyés.

Clément et Alain Stagiaires du Stage de l’AMDM. 80 Amiens

mardi 7 juin 2011 à 16h24 - par Jean pierre Marlier

En mon nom, en celui de mon entreprise, en celui de ma profession…. bon Grand Voyage Christophe, tu es maintenant prés de Dieu… A ta femme, tes enfants, ta famille tout mon soutien pour supporter cette cruelle douleur.. Jpm,

mardi 7 juin 2011 à 13h27 - par MAISTRE-BAZIN Jérôme.

Bonjour, j’ai eu le plaisir de rencontrer Christophe lors de réunions professionnelles. Mes collègues se joignent à moi pour vous témoigner toute notre sympathie en ces moments difficiles. Salutations, Maistre-Bazin Jérôme.

mardi 7 juin 2011 à 10h20 - Annie, Jean-Michel, Boris et Sandrine

chers oncle et tante, cousins et cousines,

Nous avons appris le décès de Christophe suite à un accident de la route. Nous sommes très attristes de cette nouvelle et nous pensons très fort à l’ensemble de votre famille.

Recevez nos sincères condoléances.

Affectueusement,

lundi 6 juin 2011 à 23h26

Les mots sont dérisoires dans de pareilles circonstances, mais il me semble nécessaire de témoigner de l’estime que j’ai pu porter à Christophe, que je ne connaissais que depuis peu de temps, à l’occasion de contacts professionnels sur le contrôle technique. Il laissera un grand vide et toutes mes pensées vont vers sa famille et ses amis.

Vincent LE BIEZ

lundi 6 juin 2011 à 22h36 - par Jean-Christophe Henrion

Mes premières pensées vont à sa famille à qui j’exprime ma plus sincère compassion. J’ai rencontré Christophe en 2006 quand il a rejoint l’AFDM. C’est devenu un ami. Nous avons fait des dizaines de stages ensemble, deux stages pistes et nous devions passer une semaine dans les Alpes en Juillet, ainsi que d’interminables réunions à table à faire, défaire , refaire, convaincre, tempérer, et puis manger et boire un coup. Au delà de la pratique de la moto, nous partagions très souvent une même approche des problèmes et des solutions de notre petite communauté. Il ne nous aura pas totalement quitté tant que son influence perdurera et qu'il sera dans nos coeurs et nos têtes casquées.

lundi 6 juin 2011 à 22h13 - Martine

Je ne t’ai connu que dans un cadre professionnel mais visiblement le deux roues était pour toi beaucoup plus qu'un sujet de réunion . Le contrôle technique est un petit monde mais tu y tenais une GRANDE place. Je garderai de toi le souvenir d’un homme calme, réservé et à l’écoute des autres. Toutes mes pensées vont vers ta famille et tes amis.

lundi 6 juin 2011 à 17h46 - par fred-ffmc

Je n’ai pas eu beaucoup l’occasion de rencontrer Christophe, mais lorsque ce fut le cas, il venait y représenter l’AFDM, ou donner de son temps pour aider d’autres motards à améliorer leur sécurité. Quelle injustice qu'il soit décédé de cette façon, lui qui aura tant contribué à la sécurité des autres. Toutes mes condoléances à sa famille, nous sommes à vos cotés pour traverser ce moment de douleur.

lundi 6 juin 2011 à 17h36 - par Henri

Je rencontrais régulièrement Christophe dans les réunions du mouvement. Dans ce monde de “grandes gueules”, il était toujours calme, posé, presque discret. Mais sa voix n’en était pas moins forte pour autant.

Toutes mes condoléances à sa famille

lundi 6 juin 2011 à 16h35 - par Cathy

Christophe, tu nous as quitté sans que nous puissions nous dire au-revoir et nous sommes infiniment tristes. J’ai vraiment aimé travailler avec toi. Merci pour ton calme dans nos réunions de travail. Merci pour ton efficacité discrète. Tu nous manques déjà beaucoup et toute la profession du contrôle technique te regrette. Mais la moto était ta passion et on le savait tous. Je pense tout spécialement à ton épouse et à ta fille. Elles ne connaissaient sans doute pas la facette travail mais elles peuvent en être fières toutes les deux. Cathy

lundi 6 juin 2011 à 14h38 - par Franck

Je ne connaissais pas personnellement Christophe mais je suis persuadé que j’aurais eu grand plaisir à le rencontrer. Il était au mauvais moment au mauvais endroit. Le silence est encore le commentaire le plus digne que je trouve pour honorer sa mémoire. Mes pensées émues vont à sa famille et à ses proches.

lundi 6 juin 2011 à 08h40 - par Christophe F.

Bonjour, Je lis ma messagerie ce matin en arrivant au travail et là….je lis cette triste nouvelle. Je suis là entouré de mes collègues qui ne connaissent pas encore l’affreuse nouvelle… Christophe avait été aussi mon responsable au travail puis mon collègue avant de devenir un ami motard… Nous nous croisions régulièrement sans jamais mêler nos vies de “l’en dehors” mais avec des regards complices. J’avais appris à le connaitre sous un autre jour, quelqu'un de passionné par la moto et de passionnant sur le sujet… Toutes mes pensées vont à sa femme, sa fille et sa famille.

dimanche 5 juin 2011 à 23h53 - par Pierre-Nicolas

Christophe devait venir avec quelques copains de l’AFDM-idf (J-C, Carmel, Le Gonz, Laurence et moi) au 12e Rallye du moto-club 7.1 Team en Ardèche pour ce week-end de l’Ascension. Il a participé au 10e Rallye, il y a deux ans et à quelques balades avec ce moto-club. Il n’a pas pu nous accompagner cette année mais a profité de son temps libre vendredi pour organiser avec 2 autres copains (Pierre et Daniel) un entrainement sur les trajectoires en virages du côté de Fontainebleau. L’histoire s’est arrêtée là. Je commençais à bien le connaître, il était devenu un véritable ami avec qui j’appréciais beaucoup animer les stages AFDM, organiser des entraînements pour la FFMC, faire avancer l’association, faire des balades, apprendre de son expérience… Il va franchement me manquer. Dès que nous avons été informés de l’accident, nous avons rendu hommage à notre ami à notre manière, en chanson et en photo devant 40 motards en Ardèche. Ma compagne Laurence venait cette année de faire sa connaissance et avait apprécié son calme, sa gentillesse et ses compétences pédagogiques. Elle espérait pouvoir l’avoir comme moniteur à son stage AFDM. Elle s’associe à moi dans la douleur pour apporter notre soutien à la famille et aux amis de Christophe.

dimanche 5 juin 2011 à 22h30 - par Guillaume

Un grand merci à tous les motards de l’AFDM présent ce dimanche pour mon oncle Christophe, je comprends maintenant pourquoi il aimait tant la moto… Merci à tous pour votre dévouement, nous pensons tous très fort à toi…

Guillaume

dimanche 5 juin 2011 à 19h29 - par Arnaud

Jeune membre de l’AFDM, je n’ai pu effectué qu'un entrainement depuis le début de l’année (pour des raisons qui sont devenues plus que relatives) et j’avais été particulièrement touché par l’attention qu'il m’avait fait part afin que je puisse “dompter” ma moto (il courait même à côté au cas ou…) C’est douloureux et c’est moche… Mes plus sincères condoléances à sa famille et ses proches.

dimanche 5 juin 2011 à 12h32 - par Frédéric Pierret - Nancy

Il y a 15 jours, j’étais avec Christophe et les animateurs AFDM IDF lors du dernier stage à Carole…… J’avais apprécié, une fois de plus, sa gentillesse et sa compétence. Il y a des personnes que l’on est fier de connaître : Christophe en faisait partie. A sa famille, à ses amis, à l’équipe AFDM idf, j’adresse bien sincèrement mes plus fidèles pensées.

dimanche 5 juin 2011 à 12h11 - par Hélène

Je vous connais si peu et pourtant je vous accompagne tous par la pensée car je connais la douleur de la perte d’ un frère, d’ un fils , d’un ami proche. Amitiés

dimanche 5 juin 2011 à 11h46 - par Jacques, Chantal Bouron

Chers tonton, tante, cousins et cousine,

Je viens d’apprendre cette terrible nouvelle, et j’ai une pensée toute particulière pour l’ensemble de votre famille. En ces moments difficiles toute ma famille se joint à moi pour vous présenter nos sincères condoléances.

Très affectueusement

Jacques, Chantal, Sébastien et Violaine

dimanche 5 juin 2011 à 11h31 - par Anne Brière

Philippe, Anne-Marie, les enfants

Recevez toutes mes condoléances en ce moment si douloureux. Je souhaite de tout coeur que vous trouviez la force de faire face à une si terrible épreuve. Je vous embrasse bien affectueusement.

dimanche 5 juin 2011 à 10h07 - par Brigitte Duchesne Bouron

A mon oncle, ma tante, aux cousins, cousine et tous vos proches. Dans cette douloureuse épreuve, je suis de tout coeur avec vous. Pour être passée par là il y a si peu de temps, je sais combien il est difficile de se séparer des êtres qui nous sont les plus chers et de ses durs moments que la vie nous impose.

Patrick, Florian et Jérémy se joignent à moi pour partager votre peine, nous sommes de tout coeur à vos côtés.

Nous vous embrassons bien fort.

Brigitte.

dimanche 5 juin 2011 à 08h16 - par Guy Bouron

Je viens d’apprendre cette terrible nouvelle et j’ai eu immédiatement une pensée pour mon oncle Louis, Anne-Marie, et mes cousins. Je sais que c’est une famille soudée,comme la mienne, et que dans ces moments là ,cela prend tout son sens. Toute ma famille se joint à moi pour vous témoigner notre soutien et vous adresser nos sincères condoléances. Nous pensons fortement à vous pendant cette période très difficile. Bien affectueusement à tous. Guy et sa famille.

dimanche 5 juin 2011 à 07h46 - par Stéphane Demortain

Christophe était proche des gens. Il suscitait l’Engagement. Mes pensées vont à sa famille, à ses amis compagnons.

dimanche 5 juin 2011 à 03h18 - par Guillaume

A mon oncle, Christophe, toi le sportif, d’une grande sagesse, je t’ai toujours admiré pour cette force tranquille que tu représentais.

J’aurais tellement aimé partagé plus de moments avec toi.. Ces moments, j’en suis certain nous les aurons avec toute notre famille, tôt ou tard.

En ce moment si douloureux, une pensé remplie d’amour pour Céline, ma maman , ses frères et mes adorables papi et mamie. Je t’embrasse fort là ou tu sois mon oncle, à très vite…

Ton neveu, Guillaume

dimanche 5 juin 2011 à 00h59 - par Josie4

Christophe était mon cousin. Je ne l’ai pas beaucoup connu. Je connais la peine que l’on peut ressentir lorsqu’un proche nous quitte : voilà près d’un an, sa marraine est partie, elle aussi. Je suis de tout cœur avec sa famille. J’ai appris ce qu’il faisait au moment de son accident. C’était un acte de bravoure.

dimanche 5 juin 2011 à 00h18

Un homme passionné, enjoué, pédagogue, rencontré lors d’un stage AFDM il y a un mois… Une grosse pensée pour sa famille, ses proches, et tous ceux qui ont eu la chance de le côtoyer.

Benoît DEMORTAIN

samedi 4 juin 2011 à 23h33 - par Anne-Sophie

Il est difficile de trouver les mots dans pareil moment… Mais la brutalité et la douleur doivent s’effacer devant la solidarité, la tendresse et le soutien… Nous sommes là pour entourer sa famille, ses parents, ses frères et sœur, ses amis… Tous ceux qui entouraient Christophe, mon oncle…

Ce soir j’ai une pensée particulière pour mes adorables Papi et Mamie, et pour ma petite Maman, sa sœur… Sans oublier tous les autres : Philippe, Denis, Jean…

R.I.P Christophe…

Anne-Sophie

samedi 4 juin 2011 à 22h40

Pour Christophe, mon oncle et parrain, mais aussi un fils, un père, un frère, un mari ou un ami.. qui nous manquera à tous beaucoup et qui est parti trop vite et injustement..

Clara

samedi 4 juin 2011 à 22h37 - par Jean Luc Berton (la mouche)

Dans ce moment terrible, les mots sont toujours difficiles et parfois maladroits. Ce qui restera de cette terrible épreuve sera de vouloir poursuivre et d’avancer inexorablement dans ce dans quoi Christophe s’était engagé. Sincérement, solidairement, motardement Jean Luc Bzz bzz la mouche

samedi 4 juin 2011 à 21h09 - par Denis

Demain dès l’aube… Je marcherai les yeux fixés sur mes pensées, Je ne regarderai ni l’or du soir qui tombe, Ni les voiles au loin…

A mon frère

samedi 4 juin 2011 à 20h41 - par François

C’est avec une immense tristesse que j’ai appris la nouvelle hier.

Christophe était un de ceux que je considère comme les sages de l’AFDM et je regrette énormément de ne plus pouvoir profiter de son savoir, de son expérience ainsi que de sa bonne humeur.

Mes pensées vont vers toute sa famille à qui je présente mes plus sincères condoléances.

François LASSAUX

samedi 4 juin 2011 à 19h38 - par BERNARD FRUT

Bon courage à ses proches C’est un des durs moments de la vie

En voyant sa photo je me souviens bien de lui lors du dernier entrainement S.O à Carole C’était mon premier entrainement à ce circuit

Christophe et les autres formateurs étaient supers ! Des passionnés et compétents !

Bernard FFMC 78

samedi 4 juin 2011 à 19h38 - par cali91

une pensée a sa famille , amities motardes. serais present demain. cali. et pocahontas

samedi 4 juin 2011 à 19h27 - par Kader

J’ai eu la chance de rencontrer Christophe une fois lors d’une formation au Service d’Ordre. Christophe m’a tout de suite paru très sympathique. Très bon formateur, enthousiaste et avec beaucoup d’humour. Je compatis à la peine de toute sa famille et de ses proches. Un petit message, mais une profonde pensée pour Christophe.

samedi 4 juin 2011 à 18h24

Christophe, son ouverture d’esprit, son énergie, sa détermination pour construire, aller plus loin, plus haut, rassembler le groupe, nous faire bouger, nous rendre meilleurs. Une belle âme, une très belle âme nous a quittés. Vivre avec ce vide, avec cette absence… comment ? C’est en ton honneur, en ta mémoire qu'on va continuer. A toute la famille de Christophe, je me permets de présenter mes très sincères condoléances, et mon soutien indéfectible dans cette terrible épreuve. Cécile

samedi 4 juin 2011 à 17h46 - par daniel b

Il était un tout petit peu devant nous, caché par le virage. En débouchant du virage, plus personne sur la route, mais deux voitures arrêtées…

En s’approchant, on croirait presque quelqu'un qui dort dans l’herbe, paisiblement. Mais non… la malchance était passée par là, en un clin d'oeil. C’était un très long voyage, dénué de rêves.

Tu nous manques déjà terriblement.

Daniel

samedi 4 juin 2011 à 16h18 - par Jean-louis beauvois, FFMC91

Bonjour,

Cette affreuse nouvelle que j’ai reçue hier AM m’a particulièrement affecté. Je connaissais Christophe depuis des années, que ce soit via le Mouvement Fédé, notre antenne locale, l’AFDM , les balades entre potes ou la prépa des manifs pour lesquelles il était toujours partant, assuré que la pratique à long terme de notre passion commune était en danger. Je garde le souvenir d’un être de grande qualité morale, avec qui j’aurais certainement été durant de longues années en relations amicales sans aucun souci, car nous arrivions à partager le même humour, la même certitude que nous devions nous investir pour tenter d’améliorer la condition des futurs motards, la même conception de l’engagement et de l’amitié. Son absence me sera donc douloureuse, comme pour de nombreux copains qui ont eu la chance de le côtoyer. Je vous adresse ici mes plus sincères condoléances et je continuerai à évoquer son investissement et ses qualités humaines unanimement reconnues malgré sa disparition. Jean-Louis

samedi 4 juin 2011 à 12h20 - par Playmo

Christophe était pour moi une sorte de mentor avec qui je partageais beaucoup de choses : Amour des motos anglaises, aïkido, vêtements au logo Triumph, humour…

Il m’a appris beaucoup, je continuerai à entendre ses conseils toute ma vie.

Moi aussi, j’ai perdu un grand frère.

Bien à vous

Thierry Claudios

samedi 4 juin 2011 à 11h28 - par pierre bertier

Une fraction de seconde. Ça s’est passé en une fraction de seconde. Christophe était joyeux, avec nous, il avait concocté cette ballade pour travailler les trajectoires. Il a perdu le contrôle de sa moto dans le dernier virage en direction de Sorques et a fait un tout droit. Il a percuté un arbre. Il y aura demain matin un rassemblement sur le site. Départ de Epinay sur Orge à 10h00 (sur le parking de Carrefour Market). On sera vers 11h00 sur le site de l’accident : taper SORQUES dans Google Maps et remonter la Route de Fontainebleau / D148 sur un km : le premier virage est celui où Christophe est tombé. Pierre Bertier

doc_lec/christophe_nous_a_quitte.txt · Dernière modification: 2013/03/16 16:45 par gibbs