Outils pour utilisateurs

Outils du site


doc_uti:afdm_-_freinage_appuye

AFDM

Le freinage appuyé en ligne (texte intégral)

On ne peut pas toujours éviter un obstacle…Et crier “MAMAN!!!” ne modifie pas la situation! Cela risque d'être votre fête, pas la sienne… Nous n'avons pas d'autre solution que de freiner! Là aussi, des automatismes gestuels sont à acquérir avant!

UN CHANGEMENT D'ATTITUDE…

Lors d'un freinage puissant, nous allons subir un important transfert des masses sur l'avant, dû à l'énergie cinétique de notre véhicule. Ce transfert va modifier certains paramètres dynamiques de la moto; angle de chasse et chasse diminués, modifications de l'assiette de la moto, délestage de l'arrière, compression et détente des suspensions et amortisseurs…

Pour un freinage efficace, nous devons conserver un bon placement du regard (gestion de l'équilibre et analyse correcte des gestes à effectuer). Nous allons donc redresser la tête pour ne pas avoir les yeux attirés vers le sol et regarder loin.

Le fait de redresser la tête va nous permettre de redresser le buste et de raidir les bras. Ce verrouillage des bras va, en quelque sorte rigidifier l'ensemble de la moto… C'est comme si on soudait la colonne de direction! Les genoux, capteurs d'équilibre, vont rester serrés. Ce passage d'une position souple à une position verrouillée, va nous permettre ensuite de pouvoir freiner en évitant, si les roues bloquent, de perdre le contrôle de la moto. Celle-ci, que le blocage ait lieu de l'arrière ou de l'avant, restera plus facilement en ligne. Ce changement d'attitude doit se faire rapidement, sans que l'on ait à y penser; ce n'est pas un réflexe, mais un automatisme difficile à acquérir correctement si l'on veut un freinage efficace !

C'EST COMMENT QU'ON FREINE… ??? On utilisera les deux freins en même temps. Pour des raisons gestuelles, le frein arrière sera fonctionnel avant le frein avant, permettant l'assise de l'arrière en premier.

Suivant les motos, le frein avant peut, lors de forts freinages, emmagasiner entre 60 et 80% de l'énergie transmise par le transfert des masses et le frein arrière gère l'énergie restante, entre 20 et 40% (sauf freinage intégral, Dual-Système etc …). C'est pourquoi les disques avant sont plus grands que les disques arrières.

DE MOINS EN MOINS FORT… Nous freinerons de façon dégressive, en tenant compte de l'adhérence au sol, et du temps de réponse du transfert des masses sur la fourche avant, afin d'avoir un maximum de poids, donc d'adhérence, sur le pneu avant. On va donc freiner fort au début du freinage, essayer d'obtenir et de conserver la limite de blocage des deux roues (environ 100% du dosage au début pour que les freins soient efficaces et absorbent l'énergie).

Si un blocage se produit, on soulagera le frein correspondant, pour permettre à la roue de tourner, mais sans qu'il y ait eu relâchement complet de freinage. Eviter le pompage, détendant les suspensions et faisant perdre le point de la limite d'adhérence du pneu. Prendre l'embrayage à la fin du freinage , si possible…

CE QU'IL NE FAUT PAS RELÂCHER !

Ce qu'il ne faut pas relâcher, ni oublier, c'est la vigilance, la concentration et certaines données physiques immuables…

En effet, nous savons que sur chaussée humide nous mettons environ le double de la distance pour nous arrêter. Mais diminuons-nous notre vitesse de moitié ? Multiplions-nous nos distances de sécurité par deux ? Et notre temps de réaction, est il le même en agglomération qu'en campagne ou sur autoroute ? et quand il fait mauvais, somme nous aussi détendus ? Sommes nous toujours en forme ? Pensons-nous toujours uniquement à notre conduite lorsque nous roulons ? Et nos pneus, leur usure, leur pression ? Et nos suspensions ? …

Multitude de questions aux réponses différentes et souvent négatives !

C.Q.F.D.

Ce Qu'il Faut Détecter :

toutes les situations que l'on rencontre, les anticiper très tôt, pour avoir le temps de les analyser correctement et éviter de se retrouver surpris ! Il ne faut jamais se surestimer, car réussir à se sortir d'une situation à risque, quelles que soient nos aptitudes techniques, dépend de nombreux facteurs, rarement tous présents dans ces moments là …

doc_uti/afdm_-_freinage_appuye.txt · Dernière modification: 2020/08/26 08:38 (modification externe)