Outils pour utilisateurs

Outils du site


doc_uti:motopassion_-_arret_d_urgence

MOTOPASSION

Effectuer un arrêt d'urgence : s'entraîner et encore s'entraîner

  1. fermer la manette des gaz
  2. débrayer
  3. enfoncer le frein arrière
  4. tirer progressivement le frein avant
  5. diminuer la force de freinage sur la roue arrière
  6. rétrograder

fermer la manette des gaz

C'est peut être évident, mais qui ne s'est pas retrouvé avec un filet de gaz lors d'un freinage appuyé ?

débrayer

  • plus de frein moteur, le moteur ne peut pas caler
  • la poignée des gaz ne peut plus interférer avec le freinage

2. Enfoncer le frein arrière

Au début, vous avez encore beaucoup de pression sur votre pneu arrière et vous pouvez exercer une grande force de freinage. Votre moto se stabilisera d'elle même et la partie avant va légèrement plonger vers l'avant, ce qui va réduire la pression sur le pneu arrière. Si vous continuez à enfoncer le frein arrière, votre roue arrière va se bloquer et déraper. Ce n'est pas un problème en soi : réduisez la pression de freinage et la roue se débloquera.

3. Tirer progressivement le frein avant

Immédiatement après avoir enfoncé votre frein arrière, augmentez progressivement la pression de freinage du frein avant (de 0 à 0,5 - 0,7 sec. en fonction du type de moto). Ce frein donne le meilleur résultat mais il est aussi le plus dangereux. Si vous serrez en panique votre levier de frein en une fois, la fourche n'aura pas assez de temps pour plonger en avant et gagner en adhérence : le transfert de poids doit en effet se faire progressivement. La roue avant va se bloquer et glisser, ce qui va entraîner votre chute ou le soulèvement de votre roue arrière. La roue avant ne peut en fait transmettre qu'une puissance de freinage équivalente à la pression du poids qui est exercée sur elle. Freinez comme si vous pressiez un citron : commencez d'abord en douceur avec un doigt et utilisez ensuite méthodiquement les autres doigts pour pouvoir le presser jusqu'à la dernière goutte. Ne freinez pas en pompant : vous perdez alors toute la pression exercée sur votre pneu avant et vous devrez recommencer. Ce n'est que lorsque la roue avant se bloque que vous devez réduire la pression pour ensuite essayer immédiatement de l'augmenter à nouveau.

4. Diminuer la force de freinage sur la roue arrière Dès que votre moto plonge vers l'avant car vous avez tiré votre frein avant, vous perdez beaucoup de pression sur le pneu arrière et celui ci risque alors fortement de déraper. Si nécessaire, diminuez donc progressivement la force de freinage sur le frein arrière afin de stabiliser à nouveau la moto. Les motos supersport perdent très rapidement toute la pression exercée sur la roue arrière alors que les choppers peuvent utiliser le frein arrière plus longtemps. De même, lorsque vous roulez avec un passager, vous pouvez utiliser plus longtemps le frein arrière car il y a plus de poids sur la roue.

5. Rétrograder Pendant le freinage, il faut aussi rétrograder bien que ce ne soit pas du tout facile. Vous devez toutefois le faire pour pouvoir redémarrer rapidement, par exemple pour éviter un véhicule qui vous suit et qui ne peut plus s'arrêter à temps. La seule solution pour y arriver consiste à s'entraîner suffisamment! Freinez si possible jusqu'à l'arrêt de la moto et attendez que votre suspension soit remontée avant de démarrer à nouveau.

La technique du regard reste importante, même en cas d'arrêt d'urgence. Continuez à regarder loin devant vous pour conserver une trajectoire de freinage rectiligne et avoir plus de stabilité sur votre moto. Ne regardez pas votre roue avant!

Sur une chaussée sèche, la quasi-totalité de la puissance de freinage est produite par le frein avant. Si vous devez freiner sous la pluie, la situation sera quelque peu différente. Sur une chaussée humide, vous avez moins d'adhérence et votre vitesse diminue moins rapidement car votre pneu ne repose pas sur la chaussée mais sur l'eau, ce qui entraîne moins de frottement. La pression sur la roue avant augmente aussi moins rapidement, de sorte que vous gardez plus de pression sur la roue arrière. Utilisez dons un peu plus votre frein arrière et maîtrisez au plus juste la pression que vous mettez sur le frein avant.

Conseil

Voulez-vous expérimenter la sensation d'une roue qui se bloque ? Essayez l'exercice suivant, qui fonctionne uniquement sur une moto sans ABS.

Enfoncez énergiquement votre frein arrière pendant que vous roulez à allure modérée, sans toucher à votre frein avant. Lorsque la roue arrière se bloque, relâchez simplement le frein arrière. Dès que vous êtes suffisamment en confiance, vous pouvez laisser glisser la roue arrière jusqu'à ce que vous vous arrêtiez. Si vous y arrivez aussi, vous pouvez essayer de faire pivoter vos hanches pendant le blocage et ainsi diriger l'arrière de la moto. Ce n'est qu'en vous exerçant suffisamment que vous apprendrez à ne pas paniquer lorsque votre roue arrière glisse.

doc_uti/motopassion_-_arret_d_urgence.txt · Dernière modification: 2020/08/26 08:38 (modification externe)