Outils pour utilisateurs

Outils du site


doc_uti:motopassion_-_la_trajectoire_ideale_et_la_vitesse_ideale

MOTOPASSION

La technique de virage

la trajectoire idéale et la vitesse idéale

La trajectoire idéale que vous suivez dans un virage n'est pas la même sur la voie publique que sur un circuit. Sur le circuit, vous déterminez votre trajectoire idéale en fonction de la vitesse la plus haute possible. Vous ne devez pas tenir compte des bandes de circulation. Sur la voie publique par contre, vous négociez le virage en fonction de la visibilité et de la position que vous êtes légalement tenu d'occuper sur la chaussée.

Prendre un bon virage, c'est suivre la trajectoire la plus large et la plus ample possible. Concrètement, le virage doit être abordé au point le plus extérieur de la trajectoire, avant d'entrer vers l'intérieur (point de corde ou apex) lorsque vous apercevez la fin du virage et de repartir à nouveau vers l'extérieur de la trajectoire.

Conseil

L'appex ou point de corde est l'endroit où la moto est la plus proche du bord intérieur du virage. Faites attention dans les virages à gauche (sans visibilité) : l'apex idéal se situe plus ou moins au milieu de la chaussée, mais n'oubliez pas que comme vous êtes penchés, votre corps pourrait déborder de votre moitié de chaussée ou de votre bande de circulation. Ne prenez donc pas le virage trop à la corde.

La trajectoire idéale dans un virage est globalement composée de quatre phases :

1. La phase d'évaluation

La première chose à faire lorsque vous approchez d'un virage est de le regarder et de l'analyser. S'agit-il d'un virage serré, la visibilité est elle bonne, y a-t-il des obstacles, etc. ? De cette manière, vous pouvez déjà essayer de déterminer à l'avance le moment où vous devez freiner et virer. Tous les virages ne sont pas simples à analyser à l'avance mais sachez déjà que vous devrez de toute façon freiner suffisamment.

2. La phase de freinage et de direction

Quand vous approchez d'un virage, restez le plus longtemps possible à l'extérieur. Dans un virage à droite, restez donc vers le milieu de votre bande de circulation ou partie de chaussée et dans un virage à gauche, restez près du bord droit de la chaussée. Il est important que vous ayez déjà choisi la bonne vitesse et le bon rapport de boîte avant le virage. Si vous entrez trop vite dans la courbe, vous serez poussé vers l'extérieur du virage par la force centrifuge et vous devrez accentuer l'inclinaison de la moto pour pouvoir poursuivre le virage. Vous devrez ensuite encore rétrograder car vous serez trop bas dans les tours. Si vous entrez dans le virage à trop bas régime, vous perdrez trop de vitesse et vous devrez fortement corriger avant de pouvoir à nouveau monter de vitesse et accélérer. Il n'est pas facile de déterminer à l'avance la vitesse la mieux adaptée. Cela dépend de toute une série de facteurs, tels que votre expérience, la visibilité dans le virage, le fait d'avoir déjà négocié le virage auparavant, etc. Amorcez un virage à une vitesse qui vous permette encore de vous arrêter sur la distance visible. Si vous pouvez voir sur une distance de 30 mètres à travers le virage, ne roulez pas plus vite que la vitesse à laquelle vous pouvez vous arrêter sur 30 mètres maximum, soit 50 km/h environ.

Pour jouer la carte de la sécurité, mieux vaut donc prendre un virage trop lentement : lors d'un prochain trajet, libre à vous de négocier éventuellement le même virage un peu plus vite. Par contre, si vous voulez encore freiner et changer de vitesse au dernier moment, vous devrez faire trop de choses en même temps et vous allez vous emmêler les pinceaux.

Ne débrayez jamais dans la courbe, au risque de perdre de la propulsion, une force essentielle à l'amorce d'un virage. Si vous débrayez malgré tout, votre roue arrière cessera d'amplifier le mouvement du guidon et votre moto se redressera. Cet effet sera encore renforcé si vous freinez avec le frein avant dans le virage. Pour compenser cet effet, vous devez braquer inversement plus fort.

Restez le plus longtemps possible à l'extérieur du virage. N'entrez dans le virage que lorsque vous en voyez la fin. L'avantage d'entrer au dernier moment est que vous pouvez regarder loin à travers le virage et détecter plus rapidement d'éventuels obstacles. Vous pouvez en outre accélérer plus tôt et négocier le virage avec plus d'aisance. Cela compense la vitesse plus faible adoptée à l'entrée du virage et votre vitesse moyenne finale sur l'ensemble du virgae sera de ce fait supérieure à celle atteinte si vous entrez trop rapidement dans le virage et que vous devez freiner ensuite.

Si vous entrez trop tôt dans le virage, vous devrez encore effectuer une grande courbe à la sortie du virage. Vous devrez dans ce cas négocier deux courbes, la première lorsque vous entrez dans le virage et la deuxième lorsque vous en sortez. De plus, vous vous retrouverez chaque fois sur l'autre bande de circulation (en cas de virage à droite) ou contre le bord de la chaussée (en cas de virage à gauche).

3. La phase neutre

Durant la phase neutre, vous maintenez une vitesse constante en continuant à donner régulièrement des gaz. N'accélérez donc pas mais laissez la poignée des gazs légèrement ouverte. La force d'entraînement est ainsi uniquement transmise à la roue arrière et la force exercée sur la roue avant est minimale. Vos pneus peuvent alors supporter des forces latérales élevées et un large angle d'inclinaison.

4. La phase d'accélération

Si vous avez bien amorcé le virage, la phase neutre est très courte. Très rapidement après l'entrée dans le virage, donnez de nouveau plus de gaz mais en douceur pour pouvoir négocier le virage avec fluidité. La quantité de gaz dépend de l'angle d'inclinaison et elle est difficile à estimer. Plus l'angle d'inclinaison est petit , plus vous pouvez accélérer fortement; si l'angle d'inclinaison est plus grand accélérez plus doucement. Mais comme vous êtes entré tard dans le virage, votre angle d'inclinaison est de toute façon plus petit et vous pourrez en principe accélérer beaucoup plus tôt.

L'avantage de l'accélération dans cette phase est aussi que votre moto va se redresser d'elle même et que vous serez poussé vers l'extérieur du virage. Si tout se passe correctement, vous suivrez la trajectoire idéale pour terminer le virage. Vous devez bien entendu rester à votre place légalement autorisée sur la chaussée et vous ne pouvez pas non plus terminer le virage sur la partie de la chaussée où circulent les véhicules en sens inverse.

Conseil

Accélérer dans un virage peut paraître bizarre mais dès que vous en aurez fait l'expérience, cela vous paraîtra plus naturel que de ne pas le faire. Essayez de négocier un virage que vous connaissez bien à votre vitesse habituelle, sans accélérer.

Prenez ensuite le même virage à une vitesse légèrement inférieure mais en accélérant. Vous remarquerez vous-même que la pression sur votre pneu avant diminue tandis que celle exercée sur le pneu arrière augmente. Vous avez ainsi plus de sensations dans le virage, votre moto est beaucoup plus stable et vous pouvez suivre une belle trajectoire de manière plus naturelle et plus fluide.

doc_uti/motopassion_-_la_trajectoire_ideale_et_la_vitesse_ideale.txt · Dernière modification: 2020/08/26 08:38 (modification externe)