Outils pour utilisateurs

Outils du site


doc_uti:piloter_pro_-_freinage_d_urgence

PILOTER SA MOTO EN PRO

Le freinage d'urgence

Effectuer un freinage d'urgence est une manoeuvre qui demande beaucoup de précision et de contrôle. Avant de commencer à s'exercer, il faut compter plusieurs heures de pratiques sur la moto. Il est préférable de faire les premiers essais à 20-25 km/h. A cette vitesse, une erreur porte peu à conséquence. Au moment du freinage, il s'effectue un transfert de poids de l'arrière vers l'avant. L'avant devient plus lourd et l'arrière plus léger, ce qui, comme on l'a vu, augmente le coefficient de friction sur l'avant et le réduit à l'arrière. C'est pourquoi le frein avant est le plus efficace. Son pourcentage d'efficacité est d'environ 90%. La roue avant offre une meilleure résistance et peut accepter une plus forte pression. Le frein arrière, pour sa part, doit être appliqué modérément, afin d'éviter le blocage de roue. Voici dans quel ordre il faut exécuter cette manoeuvre.

Relâcher l'accélérateur

Dès que l'on relâche l'accélérateur, le frein moteur entre en action et le transfert de poids commence à s'effectuer.

Actionner simultanément les deux freins Comme pour tous les freinages, le premier contact avec le levier et la pédale de frein doit être relativement doux, et cela, peu importe l'urgence de la situation. Si le premier contact est trop brusque, les freins risquent de bloquer les roues. Il faut garder en tête qu'une roue bloquée glisse et augmente la distance d'arrêt, en plus de provoquer un dérapage difficile, voire impossible à contrôler.

L'embrayage

En théorie, on doit débrayer en fin de freinage pour ne pas caler. En pratique lors d'un freinage d'urgence, on fait comme on peut… En revanche, il est déconseillé de débrayer en début de freinage; en effet, l'élan du moteur évite de bloquer la roue arrière.

Augmenter la pression sur les freins

Le frein arrière

C'est le moins efficace, mais il faut néanmoins l'utiliser avec douceur. Avant même que le freinage soit complété, on doit relâcher la pression exercée. Pendant un freinage d'urgence, le transfert de poids se fait avec force. L'arrière s'allège considérablement et le risque de bloquer la roue arrière augmente. Ainsi, même si l'application des deux freins doit être simultanée, la durée et la force exercée sur chacun d'eux doivent être différentes.

Le frein avant

Il faut à tout prix éviter le blocage de la roue avant. Une roue avant bloquée empêche le conducteur de diriger la moto, ce qui rend la chute presque inévitable. Les deux moments où il est le plus risqué de bloquer la roue, lors de l'application du frein avant, sont le premier contact et la fin de freinage.

Il faut donc un premier contact ferme mais retenu, suivi d'une pression rapide et progressive.

A mesure qu'on augmente la pression sur le frein, le transfert de poids vers l'avant s'accentue et, à mesure que le poids augmente sur la roue avant, on peut ajouter de la pression sur le levier. Le premier objectif visé ne doit pas être un arrêt rapide, mais plutôt un bon synchronisme. Les débutants ont tendance à poser le pied au sol, ce qui comporte beaucoup de risques, dont celui de perdre l'équilibre. En effet, si on pose le pied au sol avant l'arrêt, il sera loin derrière au moment où la moto s'arrêtera; Le pied peut aussi heurter un obstacle, ce qui peut compromettre la manoeuvre. Lorsque l'on s'exerce à faire des freinages d'urgence, il faut y aller progressivement. Au début, il faut se fixer des distances d'arrêt raisonnables à une vitesse peu élevée. Il faut toujours se concentrer sur le respect des étapes à suivre et éviter le blocage des roues. Quand on commence à bien maîtriser la technique, on peut augmenter un peu la vitesse. La suspension avant est fortement sollicitée pendant un freinage d'urgence. Elle absorbe une grande quantité d'énergie. Après l'arrêt, la détente de la suspension se fera avec une force proportionnelle à l'énergie accumulée pendant le freinage. Il faut donc bien tenir la moto pendant et juste après le freinage. Lorsque la moto ne sert pas pendant un certain, les disques s'oxydent. Au premier freinage, la rouille s'enlèvera d'elle même. Il faudra toutefois être méfiant, car le freinage sera moins efficace et brutal.

doc_uti/piloter_pro_-_freinage_d_urgence.txt · Dernière modification: 2020/08/26 08:38 (modification externe)